Jour 9 – Entre l’auto sabotage et l’entêtement


Jour 9 Entre l’auto sabotage et l’entêtement

À nouveau la fin d’une soirée, pleine de mots, de sourires, de sourcils froncés, d’incompréhensions et de réflexions.  Rétroaction, retour sur les événements de la journée, de la semaine ou des heures qui ont précédé.  Ce soir, je me dis que je m’engage à écrire de nouveau en matinée.  Ce soir, j’adresse mon auto saboteur comme une partie de moi-même qui a quelque chose à m’indiquer et qu’il est plus que temps qu’en tienne compte.   »Mais où est allé tout ce monde qui avait quelque chose à raconter? On a mis quelqu’un au monde, on devrait peut-être l’écouter. » *

Être entêté, c’est facile: suffit de tenir le morceau correspondant à une idée que l’on chérit, une opinion ou un jugement et les porter d’avant, avec aplomb, peu importe ce qui se présente au front.  Quand on s’entête, généralement, on a conscience d’être entrain de le faire.  S’auto saboter, par contre, est un acte un tant soit peu plus subtil.  On commence à marcher dans une direction, on se crée des pistes pour ne pas réussir à continuer dans cette direction et ce, tout en maintenant un ordre de pensées parfaitement logique pour affirmer le contraire.  De nombreuses tentatives pour désamorcer ce processus peuvent s’avérer nécessaires, lesquelles demeureront susceptibles d’échouer à moins d’un soudain et profond recul.

Je n’ai pas manifesté beaucoup de recul face à certaines situations, dernièrement.  Je suis une experte en auto sabotage, mais ça, c’est un travail qui coûte cher.  J’ai passé plusieurs, plusieurs années à travailler fort pour déconstruire toutes les tentatives d’affirmation, de prise de position et de succès personnel possibles.  J’irais jusqu’à dire que selon ma tête. le bonheur, c’était un privilège et y accéder, comme gagner à la loterie (ce qui signifie que les chances étaient bien minces).  Trouver son chemin, techniquement parlant, est une chose.  Arriver à le reconnaître et l’accepter en est une autre.  Et que dire de ce qui sera à exprimer à ceux qui nous entourent à ce moment?  On parvient à dire et dénouer tranquillement les informations ainsi que les sensations.  On réussit aussi à créer un ou des remous – plus ou moins agréables pour certains.  À juste titre, puisque tout le monde ne peut pas nécessairement comprendre ce qui se trame de l’intérieur.  Je reconnais ici qu’il peut y avoir un délai entre la reconnexion des éléments entre eux et la capacité de les livrer avec justesse.  Je peux aussi témoigner de ma relative lenteur à le dire.

Certains sont plus rapides, d’autres passent leur tour, tout simplement.    Il y a fort à parier que le chemin qu’on trouve ouvre une porte et que nous vient un autre regard (ou d’autres lunettes)  lorsqu’on réussit à voir ce qui se produit, depuis son origine jusqu’à aujourd’hui.  Pour ma part, je n’ai pas encore recensé tous les pans de cette robe (l’auto sabotage);  je vois cependant un bel album se construire devant moi.  Et j’ai l’Impression que remontent de nombreux souvenirs, des paroles, des images, des odeurs qui me rappellent cette partie bien cachée  – de ma personne – en vue de m’assurer une protection dont je n’ai vraisemblablement plus besoin maintenant.  C’est l’ouverture d’un livre.  J’en fais la lecture (suite au revisionnement de mes propres réflexions).  Il est bon d’être accompagné(e) en ce lieu, car la terre peut trembler très fort (et les mots aussi).

Surtout que c’est la pleine lune, doublée d’une éclipse, bientôt.

Alors, loups, à vous postes: on libère!

Waoouuuuuuuuuuuuuuuuuu!

*( paroles d’Harmonium)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s