Jour 12 et Jour 13 – Lettre à l’Amour

               Jour 12 et Jour 13 – Lettre à L’Amour

Journées actives, journées qui brassent, journées d’amour.  Je joins les jours douze et treize comme les témoins d’une fatigue qui survient au moment où s’amorce un autre passage. Du point de vue des astres, on parle d’une plein lune et d’une éclipse pendant la fin de semaine (19-20 octobre).  Du point de vue du coeur, faisons l’amorce d’une lettre à l’Amour…parce que c’est concret.

J’ai envie de te dire merci, de souligner tous les moments où j’ai senti ton amour se partager, me transpercer, inspirer au-dedans et au dehors. J’ai envie de prendre le temps de te redonner tous les sourires dont tu m’a gratifiée comme un bagage qui suivra au long des temps à venir.  À l’épaule, tu portes, l’allure fière, un ange qui éclabousse tous ceux qui croisent ton chemin.  Ainsi, nul ne peut se dire indifférent à ta rencontre;  tu sais surprendre.  Ton naturel, ta présence de terre résonnent quelque part, en chacune de ces personnes.  Lorsque l’ancre se lève, on se rappelle les mots, les ambiances, les contextes et les parfums de ton passage.

Amour, amour, ta présence participe à la vie comme un trésor qui s’ouvre, qui se déploie et qui grandit encore.  À ta rencontre, j’apprends que les rendez-vous sont gorgés de moments précieux et qu’il est doux de s’y laisser prendre.  Ma tête me dit que j’ai tant et tant à marcher; mon coeur, me rappelle, à ton miroir, qu’on peut avancer très vite sans pourtant perdre son souffle.  Tes racines à toi font le tour du monde.  Elles m’invitent à recréer les miennes.  Tu m’as montré que l’amour aussi pouvait être sécuritaire et j’en suis ébahie en contemplant le rayonnement qui en découle.

On peut définir l’amour de bien des façons.  D’ici, de tous les temps, en chacune des saisons, il existe une multitude de variantes pour dessiner ce qu’habite ton corps.  Le corps de l’amour…le début et la fin de tout – avec possibilité de se perdre entre les deux.  Aussi, dans chacun de tes traits, dans l’éclat de l’univers de tes yeux, dans les chemins de tes creux et de tes abrupts, on peut retracer l’histoire de nos vies.  Car tu offres, à ceux et celles qui te le demandent, la vision de leur(s) passage(s).

Amour, grand amour, je te rencontre dans chacune des secondes occupant le parcours de la montagne.  Ton rappel d’impatience-patiente, de fermeté active, de constance assumée me rappellent à la beauté d’occuper un espace qui nous est destiné.  Il est vrai que l’on fuit souvent sa propre lumière, engendrant la perte d’une chaleur qui vient de ton origine, de tes mains.  En observant la fleur de ta vie, je peux accéder au jardin de la mienne.  Puis, ta fleur et mon jardin se fondent l’un à l’autre, prenant de l’expansion.  Entre deux temps, tout se confond et on peut voir renaître à nouveau les rêves qui existent et qui attendent qu’on cesse d’oublier l’impossible.

Car l’impossible s’ouvre d’un en un, et se respire l’amour qui habite ici.  L’amour, le grand trésor, frappe à la porte: il est temps d’allumer les étoiles.

Je t’aime

 

Une réflexion sur « Jour 12 et Jour 13 – Lettre à l’Amour »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s