Jour 22 – Remplacer

by isabellebernierconnexion

 
 Jour 22 – Remplacer

Il m’est arrivé de consacrer une bonne partie de ma vie à servir de pont, à faire le lien entre les personnes et les situations, ce qu’apprécie également mon chat, comme en témoigne la photo ci-dessus!   J’ai toujours aimé conseiller, diriger, aider, implicitement ou explicitement.  Il m’est arrivé de déranger aussi parce que, ce faisant, on occupe une part d’espace, qu’on le veuille ou non.

Vint-trois ans plus tard, je réalise qu’on peut faire tout cela, on peut être soi-même, on peut avancer avec le train, contribuer, supporter, mais on ne peut pas remplacer quelqu’un d’autre: on offre sa présence à soi. On ouvre son espace pour partager avec d’autres un besoin exprimé.  Pour répondre à une demande. Pour être là où l’on nous appelle en temps et lieu.

Remplacer paraît comme une illusion.  Prenons, par exemple, un groupe d’enfants fréquentant une école et une classe commune.  Celui-ci sera habituellement dirigé par une personne titulaire (l’enseignant(e) ).  Supposons que le titulaire de la classe doive s’absenter.  Qu’arrivera-t-il avec la classe?  La secrétaire de l’école contactera une autre personne, apte à enseigner, afin de combler le besoin en terme de personnel  – en l’occurence, le besoin d’un professeur.  Cette personne se présentera donc en classe, avec les élèves, en vue de remplir temporairement la tâche vacante.  Toutefois, les enfants et leur professeurs s’ennuieront l’un de l’autre.  On appréciera, de part et d’autre, les pauses de même que les vacances.  Cependant, il y aura toujours quelque chose à reporter; une saveur que l’on ne pourra reproduire malgré le plus grand effort de la personne qui “remplace“ (dans les termes).  Substituer demeure une possibilité et celle-ci ne se confondra pas avec l’original.

Heureusement.

Car dans l’expérience, on retrouve chaque fois le trésor de nos présences.  Dans chacun des cas, ceux qui y auront participé se souviendront de l’unicité des interactions, des originalités, des similitudes ainsi que des différences.  Et peut-être que malgré leur caractère éphémère, ces actes de remplacement engendreront à leur suite de nombreuses actions, des transformations et des partages qui vaudront leur pesant d’or.

Après tout, c’est en changeant de perspective que l’on peut s’ajuster à la lunette de l’autre et saisir ce qu’il observe, à sa façon.