Entre Noël et le Jour de l’an

flumina.1

Tout le bon de 2014  fois mille.  Tout le bon de 2014 fois mille.  Tout le bon de 2014 fois mille.  Tout le bon de 2014 fois mille.

 

Voeu entendu entre deux annonces, petit-petit et pourtant si grand.  Dans quelques heures – ou dans un instant – tu t’en viens.  Avec ton vent, avec tes élans.  Avec tes idées, tes projets, tes actions et tout ce qui est appelé à se réaliser.  Tu t’es même laissé aller à penser aux rêves, ceux-là même qui sont chéris par les coeurs et par les mains de chacun.

2015, je t’aime.

Dehors, le froid saisi; l’hiver a enfin pris racine; je me dis que nous sommes prêts.  Plus mûrs, ouverts et conscients de ce qui grandit au-dedans comme au-dehors.  On n’en aura, bien entendu, jamais terminé, de cette croissance et pourtant, elle semble nous faire sentir à tout moment de plus en plus solide, de plus en plus achevé, constant, aimant.

 

2015, je suis désolée.

Pour hier, pour nos état de confusion,  nos impatiences et nos grandes frayeurs.  Pour les journées où j’ai oublié à quel point nous étions accompagnés et supportés.  Pour avoir, parfois, perdu le sens de ta magie, celle qui se manifeste dans le détail d’un instant, d’un regard ou d’une parole.

 

2015, pardonne-moi.

Pardonne-moi d’avoir mis tant de temps à déguster la vie, à reconnaître qu’elle n’est pas qu’un pont entre les deux, mais bien une étape dont on peut profiter comme un trésor.

 

2015, je te remercie.

Pour tout ce qui a précédé ce nouveau tracé, pour tout ce qui s’est présenté avant, pour les opportunités de pleurer, de ressentir, de rire et de sourire.  Pour cette chance que nous avons, encore aujourd’hui, de vivre.  Merci à tous ceux qui te peupleront et qui habiteront les minutes avec nous.  Merci à toi, 2015, qui vient nous propulser encore, à ta façon.  En réponse à la nôtre.

 

2015, s’il-te-plaît, prends soin de nous.  Aide-nous à ouvrir le cadeau de notre créativité, à voyager encore, à partager les passions qui peuplent le réel ainsi que l’imaginaire. Puisses-tu répondre à ceux qui te demandent de l’aide, à ceux qui ouvrent les yeux, vivants, puis à ceux qui les referment, nous quittant pour une autre destination.

 

2015, déjà.

On t’accueille chez nous.  Cette nouvelle année, c’est la mienne, c’est la tienne et c’est la nôtre.  Une année – encore – peuplée de jours importants.

 

« Les deux jours les plus importants de votre vie sont je jour où vous êtes né et le jour où vous trouvez pourquoi« .

« The two most important days in your life are the day you are born and the day you find out why« .

Mark Twain

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur « Entre Noël et le Jour de l’an »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s