L’âme et la course

L’âme et la course, un pont entre les vies, entre les réalités, les rêves et les aspirations. Être présent à soi, à son pas, à son coeur, à son corps, mais aussi et surtout à son âme. Mystère, énigme, vie, mouvement.

L’âme et la course, c’est le mariage entre ces moments qui nous font vivre le doute, ceux qui nous parlent profondément, ceux qui nous interpellent et qui nous font grandir. Synonymes de tous les parallèles qu’il nous appartient de vivre un peu, beaucoup, passionnément.

À la vie comme à la course, c’est habiter l’espace et se lover dans les bras du temps pour avoir une idée plus claire de ce que peuvent représenter ces possibilités. En faire des projets, rêver encore et partager ce qui nous anime. Pour que vibre l’âme, pour que s’éclaire la course.

Dans le mouvement, dans une foulée, dans un souffle se présentent toutes les occasions de mettre quelque chose ou quelqu’un au monde. Un geste qui pouvait sembler mécanique se transpose alors en pont, moyen le plus direct pour faire le lien. Ce lien entre les dimensions qui nous composent, entre l’avant et l’après, entre le soi qui bouge et le soi profond. L’inconscient, le subconscient, l’ici et l’au-delà, pour paraphraser. Et si nous ne percevions qu’une infime partie de ce qui nous est offert, de ce qu’il nous est possible de réaliser?

Se donner la permission de rêver autrement. Parce que les portes qui sont les nôtres n’ont pour seules serrures que celle que nous pensons avoir posées. Pensons encore, en accord avec ce qui nous anime vraiment, avec ce qui permet à nos pieds d’avancer en cadence, de rejoindre nos souffles et de tracer un parcours parfois balisé, parfois dépourvu de repères. Chaque pas raconte une histoire. Chaque mot raconte une empreinte.

Engager un pas et choisir d’avancer, c’est prendre conscience que ce que nous faisons et ce que nous ne faisons pas fait une différence dans nos vies, dans la vie de ceux et celles qui nous entourent, comme de gens dont nous ne savons rien. S’engager envers soi-même, d’âme en coeur, en y reliant le corps, transforme une vague en océan propice à donner la vie, à s’étendre bien au-delà de nos frontières.

D’âme en coeur, en y reliant le corps, pour rejoindre la course, nos existences, ce qui nous anime et allumer ces étoiles qui naviguent dans nos yeux. Parce que c’est à travers elles que nos langages s’unissent, se fondent, deviennent Un. Là où tous les chemins convergent, où l’océan prend place, où nos réalités tissent l’harmonie, la passion, l’amour de vivre, d’être, de partager, en toute chose…

« Derrière tout être humain se cache une énigme que l’on a envie de découvrir. Et si l’amour naissait de cette curiosité que suscite le mystère de l’autre? »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :